Lorsque je me suis inscrite à un atelier poterie, j’étais loin d’imaginer la rigueur du travail de la terre ou plus précisément des terres.

Il est vrai que je voyais cette activité d’une façon un peu « puérile » sans me douter un seul instant de la minutie des étapes de fabrication d’un objet.

Mais notre artiste céramiste m’a très vite détrompé.

Le modelage, l’assemblage, le séchage ne supportent pas d’erreurs si l’on veut arriver à une pièce qui n’explose pas à la première cuisson. Laquelle se fait dans un four électrique .  La température de cuisson doit  monter à 950 ° très lentement. Après refroidissement on obtient un biscuit ou une pièce dite dégourdie.

Avant cuisson, on peut  décorer ou non cette pièce avec des pigments nommés engobes.

L’étape suivante est l’émaillage qui doit être ,là aussi, rigoureux avant la deuxième cuisson qui peut se faire selon plusieurs méthodes.

Soit traditionnelle au four électrique, soit façon Raku.

Regardez les photos du four à cuisson Raku.

Étape 1: Les pièces émaillées montent doucement en température

Étape 2: Ouverture du four.
Les pièces sont à 980°

Étape 3: Sorties des pièces
Avec tenue de rigueur.

L’émail va craquer, en raison de la différence de température

Étape 4: Les pièces sont mises
dans la sciure de bois.

L’enfumage va noircir les craquelures de l’émail

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires